En avant la musique !

LOUVAINS

L'Orchestre Symphonique des Étudiants de Louvain-la-Neuve est bien plus qu’un simple rassemblement de musiciens passionnés. Les deux présidents de l’OSEL, Pauline Dupret, l’ancienne, et Constant Cliquot, le nouveau, dévoilent l’envers du décor de cette grande aventure humaine.

Après un parcours classique en académie, entamé tous deux à l’âge de 5 ans et demi, Pauline et Constant, 23 et 21 ans, inscrits à l’UCLouvain en romanes et en ingénieur civil, tentent leur chance à l’Orchestre Symphonique des Étudiants de Louvain-la- Neuve (OSEL). Une occasion, également, de rencontrer des étudiants en dehors de leur cursus respectifs.

Créé il y a plus de 35 ans, l’OSEL compte actuellement plus de septante musiciens, étudiants et diplômés de l’UCLouvain, guidés par la main experte du chef d’orchestre, Philippe Gérard. Soutenu par le kot-à-projet ‘Orchestrakot’, l’orchestre est également encadré, depuis 2002, par l’ASBL OSEL qui s’occupe de l’organisation des concerts et des prestations de la troupe de musiciens. Si les lieux de prédilection de l’OSEL sont la salle de concert de l’Aula Magna et le campus de Louvain-la-Neuve, l’orchestre n’hésite pas à se faire connaître du grand public, comme lors de la Student Classics Night où les musiciens ont pu jouer à la gare de Bruxelles-Central. Il organise aussi, tous les deux ans, une tournée à l’étranger avec des destinations aussi riches que variées comme la Loggia dei Lanzi sur la Piazza della Signoria à Florence l’an dernier, un moment inoubliable pour Pauline et Constant.

Lieu de passion et de partage

En dehors d'un rassemblement de mélomanes, l’orchestre se révèle être un véritable cocon familial. Liés par la musique, les étudiants et diplômés UCLouvain s’entraident et nouent d’authentiques amitiés grâce, entre autres, aux week-ends de répétition qui se déroulent dans une ambiance bon enfant. Pauline et Constant sont unanimes : pas de compétition à l’OSEL, tout le monde se serre les coudes, tandis que le chef d’orchestre guide les musiciens avec bienveillance et les aide à donner le meilleur d’eux-mêmes.

Que les musiciens tentés par l’expérience se rassurent, la vie étudiante est tout à fait conciliable avec une présence active dans l’orchestre : « Les membres du comité d’administration ont un petit peu plus de pression que les membres ordinaires mais tout est une question d’organisation, rien n’est insurmontable ! », tempèrent Pauline et Constant. De plus, les deux jeunes gens encouragent les musiciens à se lancer dans l’expérience et à dépasser leurs limites : « L’orchestre est accueillant, tout le monde trouve rapidement sa place et fi nit par se révéler ».

> www.osel.be

Natalia Paschenko
Journaliste freelance

      Cette année, retrouvez l’OSEL lors de leur représentation ‘Rêver le monde’ le 6 décembre prochain à l’Aula Magna. L’orchestre interprétera, entre autres, les Planètes de Holst, véritable challenge pour la troupe qui devra renforcer ses rangs pour relever, une fois de plus, le défi haut la main.

        Article paru dans le Louvain[s] de septembre-octobre-novembre 2018