Trouver sa voie

LOUVAINS

Après un début de carrière dans une ONG européenne, Ophélie Durand a décidé d’emprunter une nouvelle voie. Elle met aujourd’hui ses talents au service de la mobilité bruxelloise.

Elle aurait pu poursuivre une carrière dans les affaires européennes. Elle a choisi de relever des défis plus locaux. Depuis huit mois, Ophélie Durand est consultante auprès de Bruxelles Mobilité. Bruxelles Mobilité, un oxymore ? Ophélie nous rassure : « Ça évolue dans le bon sens, il y a une prise de conscience. » Elle reconnait toutefois que les choses ne sont pas simples, notamment à cause du fameux millefeuille institutionnel belge. « Tout peut prendre beaucoup de temps » sourit-elle.

Pour la jeune Française, arrivée en Belgique il y a huit ans, étudier son environnement est une seconde nature. « Que je sois à vélo, dans le tram ou le métro, je suis toujours attentive à la façon dont les choses s’organisent autour de moi. Mes amis m’appellent Madame STIB ! »

Après un master en affaires européennes à Science Po (Lille), Ophélie décroche un travail dans une ONG. Mais au bout de quelques années, elle ressent le besoin de se rapprocher de son quotidien, d’agir sur son environnement direct. Elle se lance alors dans un master de spécialisation en urbanisme et aménagement du territoire à l’UCLouvain. «La fl exibilité du programme me permettait de mener de front études et vie professionnelle.» Ce qu’elle en retient : la complémentarité entre cours théoriques et ateliers pratiques, le workshop international, mais aussi la ville, Louvain-la- Neuve, qui l’a fascinée : « Créer une ville piétonne à l’époque du tout-voiture, il fallait oser. Au fi nal, Louvain-La-Neuve est hyper actuelle. »

En ce moment, Ophélie coordonne la mobilité autour du chantier de la future station de métro Toots Thielemans. Bonne nouvelle: la Région bruxelloise a donné son feu vert !

Laurent Givron
Journaliste freelance

Ophélie Durand Master de spécialisation en urbanisme et aménagement du territoire en 2019.

    Article paru dans le Louvain[s] de septembre-octobre-novembre 2019