Découvrez nos lauréats 2022 - 2023

FIAL

Lisette Evrard, « à la découverte de la musique arabo-andalouse et du flamenco »

Je commencerai mon périple au Maroc, ce qui me permettra de plonger dans la culture architecturale et musicale arabe. J’espère y découvrir les bases théoriques de la musique arabo-andalouse dans les musées de Marrakech et de Casablanca, et l’entendre jouer dans les médinas historiques de plusieurs villes marocaines, gardiennes de ces traditions. Une fois arrivée en Andalousie, mon voyage se centrera plutôt sur les hauts-lieux du flamenco, à la fois genre musical et danse : mes pas me mèneront à la découverte de ce style musical espagnol qui a beaucoup reçu de la tradition arabo-andalouse datant de la période Al-Andalus, mais aussi de la culture gitane. Je marcherai sur les traces des maîtres du flamenco tels que Camarón de la Isla ou Antonio Chacón, à travers une tradition intimement liée à la diversité culturelle de villes telles que Cordoue, Cadix, Séville, Grenade et bien d’autres. 

Pauline Mauriello, « Rome à travers l’œil critique d’une archéologue en devenir »

Mon projet pour le Grand Tour est de partir à la découverte des musées archéologiques de Rome, connus et moins connus, ayant un rapport avec l’Antiquité et l’archéologie.
Ce sujet est cohérent avec mes études en archéologie et ma mineure en études italiennes : j’aurai ainsi l’occasion d’étoffer mes connaissances en dehors du cadre académique, tout en profitant des
méthodes apprises en cours. A titre indicatif, voici une liste non exhaustive des musées qui composeront ce périple : Museo dell’Ara Pacis, Musée de Sculpture antique – Giovanni Barraco, Musée de la Civilisation Romaine, Musée National Étrusque de Villa Giulia, Mercati di Traiano (Marchés de Trajan), Domus Romane di Palazzo Valentini.
Au terme de cette expérience, je partagerai les résultats de ce voyage artistique, historique et philanthropique par le biais des réseaux sociaux, ce qui me permettra de faire découvrir ces musées à un plus large public. Ainsi, je proposerai des publications par musée et d’autres présentant mes objets et pièces archéologiques « coups de cœur », tant en français qu’en italien. 

Odile Movet, « Sur les traces de l’Empire Musulman dans la péninsule ibérique » 

Étudiante en langues et lettres modernes, c’est ma mineure en langue arabe et civilisation de l’Islam qui a éveillé ma curiosité pour la culture musulmane. Dès le début du 8ème siècle jusqu’en 1492 les Musulmans ont été présents dans la péninsule ibérique, en particulier en Andalousie, en laissant un héritage architectural, linguistique, gastronomique et musical. Grenade, Séville et Cordoue sont les villes qui en témoignent le plus aujourd’hui. Mon projet consiste à me rendre sur ces traces encore visibles dans les villes du Sud de l’Espagne (ainsi que la capitale espagnole) ainsi que dans quelques villes du Portugal. En visitant surtout les mosquées et leurs particularités de construction, je pourrais ainsi me confronter à un type d’architecture parfois méconnu chez nous. 
Afin de partager mes découvertes et retracer mon voyage et une partie de celui de l’Empire Musulman de l’époque, je compte envoyer des cartes postales avec un petit morceau d’histoire afin de partager des images et des descriptions de chacun de mes points d’arrêt. 

Lucie Niclaes, « Langues et peuples de l’Altiplano »

La « cordillère des Songes », pour reprendre la métaphore proposée par le cinéaste Patricio Guzmán, a vu naitre bon nombre de civilisations d’une richesse toute particulière. Prolongeant mon gout pour la linguistique, mon voyage aura pour but de découvrir les civilisations quechua et aymara de Bolivie et du Pérou, à travers les langues qu’elles portent. Il y aura donc deux dimensions complémentaires dans mon projet : d’une part des visites culturelles de sites et musées liés aux civilisations traditionnelles de l’Altiplano, d’autre part des rencontres et suivis de cours aux universités de Cochabamba (Bolivie) et de Lima (Pérou).

Lisa Rizzo Benvenuti al Sud : « Une (re)découverte des trésors de l’Italie méridionale » 

Mon Grand Tour me portera à visiter différentes villes du Sud de l’Italie, telles que Naples, Amalfi, Reggio de Calabre ou encore Messine. Je suis particulièrement intéressée par le caractère stratifié de l’art et de la culture, mêlant les influences arabes, normandes et musulmanes. Je réaliser mon voyage en solitaire en me déplaçant en train ou à pied par respect de l’environnement mais aussi pour pouvoir m’ouvrir plus facilement aux rencontres. Pour commencer à apprivoiser les lieux, j’ai déjà entamé quelques lectures qui m’accompagneront et me guideront au fil de mon voyage : Gomorra de Roberto Saviano, les nouvelles de Giovanni Verga ou encore En Sicile et en Calabre de Maurice Maeterlinck. 
Vous pourrez suivre mon périple grâce à une page Instagram sur laquelle je partagerai mes textes, mes photos et mes vidéos qui permettront de participer, même à distance, à cette merveilleuse expédition.

Laura Weber, « Irlande, noir et blanc »

Au milieu de landes ensoleillées ou sur les côtes battues par les vents, nombreux sont les sites archéologiques qui abritent des secrets nés de l’ingéniosité des hommes, ou historiques comme ces abbayes qui forment la richesse du patrimoine. L’île comme nulle autre île au monde. Ces nombreux monastères millénaires qui peuplent l’île avec de vieux murs qui semblent être exposés aux quatre vents depuis fort longtemps... Chaque ruine, chaque croix, chaque tour ronde est une douce inspiration. L’Irlande nous donne un sentiment inconnu ; l’Irlande inspire par son passé, ses lumières, sa nature sauvage, ses musiques.  Au Sud-est, du comté de Wicklow à celui de Wexford, partir sur leurs traces, est une belle manière d’en apprendre plus sur l’histoire des premiers chrétiens, des Vikings, des Anglo-Normands et des Irlandais qui ont forgé l’histoire du pays.  
Et si on prenait le temps de prendre le ferry pour faire la traversée jusqu’à l’Irlande ?  Le tour sera composé de plusieurs étapes autour de l’île. Le périple commence par la route côtière connue sous le nom de Wild Atlantic Way, Galway est certainement l'un des meilleurs endroits de l'île en termes de musique traditionnelle, Là-bas… au Connemara terre de légendes, de folklore et de beauté solennelle, Brú na Bóinne abrite des secrets nés de l'ingéniosité des hommes du Néolithique, Poursuivre à Dublin et la Bibliothèque du Trinity Collège, Glendalough pour l’exploration à la découverte de l’Histoire médiévale irlandaise. 
 Un road trip de 1224 km pour découvrir une Irlande rurale, ralentir le rythme, s’enrichir de toutes ces découvertes, vivre une aventure inestimable, tenter de trouver l’âme visuelle du pays et partager un reportage photographique en noir et blanc. En somme, scruter la mémoire des hommes, c’est aller à la découverte de lieu et de paysage. L’importante de l’engagement durable trouve également racine dans mon projet.