Français

Louvain-La-Neuve

La formation en langues et lettres françaises s’adresse à des étudiant·es dont le français est la langue maternelle et poursuit donc des objectifs spécifiques :

  • La maitrise du langage : la formation développe une excellente maîtrise de la langue française, à l’oral comme à l’écrit, qui permet au diplômé·e de transmettre sa culture, ses compétences, ses analyses.
  • L’amplitude culturelle : confrontés à l’analyse approfondie de textes français, anciens et modernes, ainsi qu’à l’histoire de la littérature française et européenne, les étudiant·es découvrent les enjeux majeurs, les grandes questions, les principaux projets de notre civilisation.
  • La rigueur de l’interprétation : sa connaissance du fonctionnement du langage, des méthodologies d’analyse des discours et des œuvres, sa capacité de synthèse font du spécialiste en études françaises un interprète précis, capable d’expliquer, d’argumenter…
  • L’ouverture à la francophonie : grâce à cette double orientation linguistique et littéraire, ces études offrent aux étudiant·es les repères leur permettant de se situer dans notre histoire, mais aussi dans la réalité contemporaine des francophonies.
  • La polyvalence : couplée à une bonne culture générale, à des capacités d’autonomie, d’adaptation et de gestion, cette formation permet à l’étudiant de s’adapter à des situations professionnelles très différentes, parfois très éloignées de leur formation première.

Au terme de son cursus, le ou la diplômé·e est capable de porter un regard avisé sur sa propre culture et de comprendre le contexte linguistique et littéraire en constante évolution dans lequel il ou elle s’inscrit, grâce à une palette d’outils variés (philologiques, théoriques, herméneutiques, historiques et comparatistes). Il ou elle est également apte à transmettre son savoir et à le mettre en œuvre dans tous les contextes professionnels ancrés dans l’ordre du discours (enseignement, monde de l’édition, de la culture et de l’éducation permanente, journalisme et communication, recherche scientifique…).

La formation en langues et lettres françaises est moins développée dans le cadre des programmes (bachelier et master) de langues et lettres modernes que dans ceux de langues et lettres françaises et romanes. En particulier, le diplôme en langues et lettres modernes ne permet pas d’obtenir le titre requis pour enseigner le français dans l’enseignement secondaire.