Le métier de physicien

Louvain-La-Neuve

La formation en sciences physiques vise la maîtrise d’outils physiques et mathématiques avancés. Elle développe des compétences telles que la curiosité et la rigueur scientifique, la capacité d’abstraction, la modélisation de problèmes physiques complexes, le sens de la précision et de la mesure expérimentale ainsi que l’aptitude au travail en équipe et à la communication.

Grâce à cette formation polyvalente, les perspectives de carrière au terme d’un Master en sciences physiques sont nombreuses.

Une piste principale consiste à entamer une carrière dans la recherche (laboratoires universitaires, laboratoires privés, Organisation européenne pour la recherche nucléaire – CERN, Commissariat à l’énergie atomique, Institut d’aéronomie spatiale de Belgique, Institut royal météorologique, Observatoire royal de Belgique, etc.) ou dans l’enseignement secondaire et/ou supérieur (hautes écoles).

Les physiciens trouvent également des emplois dans le secteur privé ou financier. Certains travaillent dans le milieu médical comme physicien d’hôpital, dans l’industrie de haute technologie (télécommunications, optique, aéronautique, industrie spatiale, équipement médical, etc.), dans le domaine de l’énergie, dans le secteur de l’informatique (traitement massif de données — big data, conception de programmes de calcul, etc.), pour des banques et sociétés d’assurance, dans des sociétés de consultance environnementale ou encore dans le secteur de la communication et de la vulgarisation scientifique.                                 

C. Verboomen et E. Forton (IBA)