Rapprocher citoyen·nes et soins

LOUVAINS

Une chaire interdisciplinaire en soins de 1ère ligne voit le jour : Be.Hive, réfère à la ruche, symbole de l’intelligence collective.

Objectif de Be.Hive ? Améliorer les soins et l’aide aux personnes vivant à domicile. Trois universités, dont l’UCLouvain, trois hautes écoles, des représentants de citoyen·es, professionnel·es et politiques unissent leurs forces pour rendre notre système de soins de proximité plus fort et mieux coordonné.

Les défis sont nombreux : vieillissement de la population, nombre croissant de maladies chroniques, pénurie de médecins généralistes, etc. « L’ idée est d’étudier, avec les acteurs-clés, comment appuyer la 1ère ligne de soins, c’est-à-dire les personnes qui sont les plus proches du citoyen dans son lieu de vie : médecins, infi rmier·es, aides à domicile, psychologues… Le but est de garantir, lorsque des soins sont nécessaires, une bonne qualité de vie à la maison et d’éviter les hospitalisations inutiles », explique Thérèse Van Durme, coordinatrice de la chaire et chercheuse à l’Institut de recherche santé et société de l’UCLouvain. « Cela passe par une meilleure information au public des services et relais accessibles, l’échange des données médicales et l’amélioration de la formation des prestataires à la collaboration interprofessionnelle, la promotion de la santé et la prévention ».

Vaste consultation

Pour relever le challenge, la nouvelle chaire regroupe des représentants de tous les acteurs de terrain. « Pour bien définir les besoins, nous commençons par une enquête à large échelle auprès de toutes les parties prenantes : citoyen·es, patient·es, aidant·es proches, politiques et enseignant·es entre autres, afi n de prendre en compte la diversité des points de vue et de développer une vision commune et partagée de la 1ère ligne », commente la chercheuse. L’analyse des résultats de cette concertation débouchera sur la rédaction d’un Livre blanc qui déterminera les priorités en matière de recherche et d’enseignement.

La nouvelle chaire a été baptisée Be.Hive, en référence à la ruche, symbole de l’intelligence collective. Elle bénéficie du soutien du Fonds Dr Daniël De Coninck, géré par la Fondation Roi Baudouin, qui lui alloue 2,5 millions d'euros pendant cinq ans.

Anne Mauclet
Chargée de communication

14 professions participent au projet, des aides-soignantes aux sages-femmes, en passant par les dentistes, les psychologues, les médecins…

> http://www.be-hive.be/

    Article paru dans le Louvain[s] de juin-juillet-août 2019