Un master interuniversitaire en études de genre pour promouvoir l’égalité et la diversité

Publié le 13 septembre 2017

Le 15 septembre 2017, les six universités de la Fédération Wallonie-Bruxelles lancent un master commun en études de genre. Résultat d’une collaboration inédite entre l’UCL, l’ULB, l’ULiège, l’UNamur, l’USL-B et l’UMONS, ce master de spécialisation, dont l’UCL est l’établissement référent, a pour objectif de former des expert·e·s dans tous les secteurs sur les questions de genre et d’égalité des sexes et des sexualités. L’enjeu ? Participer à la lutte contre toutes les discriminations, les assignations genrées et les stéréotypes, ainsi qu'à la promotion de l'égalité et de la diversité. Le master en études de genre répond à un enjeu sociétal crucial et comble ainsi un manque en termes de formation en FWB. Il rencontre les nombreuses requêtes des associations, mais aussi une demande institutionnelle et sociale plus large de formation professionnelle sur les questions liées au genre et à l'égalité dans les tous les secteurs, privé, public ou associatif.

Nées dans le sillage des mouvements féministes des années 70, les études de genre se sont progressivement développées et diversifiées. Si elles se penchent toujours de manière volontariste sur les mécanismes sociaux de séparation, dualisation et hiérarchisation entre les groupes sexués présents aux différents niveaux de la réalité sociale et sur leurs évolutions, elles interrogent également aujourd’hui le postulat même de la bipartition sexuelle et celui du caractère naturel et normatif de l’hétérosexualité et de la correspondance entre le sexe anatomique et l’identité ressentie et revendiquée.

L’objectif de la formation ? Résolument interdisciplinaire puisqu’elle combine les apports de disciplines comme l’histoire, la sociologie, l’anthropologie, la philosophie, la psychologie, le droit, la littérature, les arts ou les sciences politiques, la formation vise à positionner le/la diplômé·e comme un·e interlocuteur·rice de référence dans le domaine des études de genre, capable d’analyser et d’agir. Elle veut aussi répondre aux attentes d'institutions et d'organismes soucieux de développer leurs compétences en la matière et de s’adapter à des politiques européennes, fédérales, régionales et communautaires. Lieu de rencontres, de partage et de transmission, le master en études de genre permettra également de donner une meilleure visibilité aux recherches menées dans ce domaine au sein des six universités de la FWB.

En pratique ? D’une durée d’un an (60 crédits), la formation consiste en un tronc commun de 6 cours obligatoires (un par université partenaire) créés spécialement pour ses étudiant·e·s, qui seront donnés au Palais des Académies, à Bruxelles. Outre un mémoire (de 15 crédits), 15 crédits seront également à répartir parmi des cours à option propres aux universités partenaires.

Débouchés ? Le master en études de genre s’adresse à ceux/celles qui souhaitent travailler dans les domaines des politiques publiques d’égalité, des ressources humaines, de la formation, de l'enseignement et de la recherche, de l’évaluation et de l’orientation professionnelles, de la gestion de projets liés à la promotion de l’égalité dans les universités, les entreprises, les ONG, les organisations nationales ou internationales, les associations ou les administrations. Les inscriptions s’effectuent uniquement via l’UCL, en tant qu’université de référence du master, et sont ouvertes aux étudiant·e·s titulaires d’un grade de master 120 crédits dans l’un des domaines listés sur www.mastergenre.be et aux personnes pouvant faire valoir une expérience professionnelle de minimum cinq ans en lien avec la thématique du genre.

QUAND ? Séance d’inauguration du master en études de genre le 15/09/2017 de 12h à 15h en présence des Ministres Isabelle Simonis et Jean-Claude Marcourt, et rencontre avec les étudiant·e·s de 15h à 17h.
INFOS ET PROGRAMME : https://www.mastergenre.be/ et https://uclouvain.be/publications/2017/fr/genr2mc/files/assets/basic-html/index.html#1 
CONTACTS PRESSE :
Contacts UCL : Sarah Sépulchre, professeure de communication à l’UCL, référente académique du master genre, 010 47 27 35, GSM sur demande, sarah.sepulchre@uclouvain.be
Tania Van Hemelryck, conseillère du recteur à la politique du genre à l’UCL, présidente du jury du master, 010 47 49 69, GSM sur demande, tania.vanhemelryck@uclouvain.be
Contact ULB : Valérie Piette, professeure d’histoire et présidente du groupe du travail du master, conseillère des autorités pour la politique de genre, Valerie.Piette@ulb.ac.be, GSM sur demande et David Paternotte, professeur de sociologie et président du comité de gestion du master, GSM sur demande, David.Paternotte@ulb.ac.be
Contact ULiège ; Claire Gavray, Faculté de sciences sociales et la faculté de psychologie, logopédie et des sciences de l'éducation, 04 366 22 75, cgavray@ulg.ac.be
Contact UNamur : Nathalie Grandjean, chercheuse senior en Science & Technology Studies au CRIDS (Centre de Recherche en Information, Droit et Société) et assistante en sociologie du numérique en Faculté d’Informatique, 081 72 49 61, nathalie.grandjean@unamur.be
Contact USL-B : Charlotte Pezeril, directrice scientifique de l’Observatoire du sida et des sexualités, 02 211 79 82 charlotte.pezeril@usaintlouis.be et Catherine Delforge, conseillère du recteur à la qualité et à la politique du genre, 02 792 35 18 catherine.delforge@usaintlouis.be
Contact UMONS : Catherine Gravet, conseillère du recteur à la politique de genre, 065 37 36 11 ou 065 37 36 26, catherine.gravet@umons.ac.be