« J’ai mal tout le temps… » : un adulte sur 5 est concerné par la douleur chronique en Belgique

Recherche UCL-Cliniques universitaires Saint-Luc / Service à la société - communiqué de presse

À l’occasion de la journée mondiale de la lutte contre la douleur du 16 octobre, l’UCL et les Cliniques universitaires Saint-Luc font le point sur des initiatives de recherche et d’enseignement, mais aussi de service à la société autour de la cette thématique. En matière de recherche, du laboratoire jusqu’au chevet du patient, l’objectif est de mieux comprendre et appréhender la douleur et ses mécanismes en vue de la traiter.

Les problématiques abordées par nos chercheur·e·s :

« J’ai mal tout le temps… » : un adulte sur 5 est concerné par la douleur chronique en Belgique. Comment parler de cette problématique de santé publique avec le grand public, les patients et les soignants pour mieux la connaitre et l’appréhender, mais aussi prendre en compte la détresse qu’elle suscite ? Illustration des « bons » messages à diffuser via deux livres grand public et le cours sur la douleur donné aux étudiants de médecine de l’UCL.

      Contact : Anne Berquin : professeure à l’UCL (co-titulaire du cours sur la douleur dispensé aux étudiants de médecine), chercheure-clinique et investigatrice principale à l’Institut de Neurosciences de l’UCL, algologue et coordinatrice du Centre de la douleur chronique aux Cliniques universitaires Saint-Luc, 02 764 70 09 , anne.berquin@uclouvain.be
      Biographie et livres publiés : https://www.editionsmardaga.com/auteur/Berquin-Anne/


      L’insula, zone « reculée » du cerveau, est-elle un acteur-clé dans la compréhension de la perception de la douleur ? Test de cette hypothèse avec des patients épileptiques sévères (publication dans la revue Cerebral cortex)

          Contact : André Mouraux, professeur à l’UCL, principal investigator au sein de l’Institute of NeuroSciences de l’UCL, 02 764 54 47 ou GSM sur demande, andre.mouraux@uclouvain.be
          Biographie et sujets de recherche : https://www.researchgate.net/profile/Andre_Mouraux/info et http://uclouvain.academia.edu/amouraux 


          « Où ai-je mal ? Et à cause de quoi ? » Des chercheurs UCL s’intéressent aux interactions douleur-vision. Mais que se passe-t-il lorsque l’une de ces deux modalités sensorielles est affectée ? Pour  répondre à cette question, des chercheurs de l’UCL ont étudié le cas de patients souffrant de syndrome de douleur régional complexe (SDRC).

              Contact : Valéry Legrain, professeur à l’UCL, principal investigator au sein de l’Institute of NeuroSciences de l’UCL, 02 764 16 81 ou GSM sur demande, valery.legrain@uclouvain.be
              Sujets de recherche : https://www.researchgate.net/profile/Valery_Legrain/info


              30 % des patients présentent des douleurs sévères dans les 24h après leur opération. L’UCL via les Cliniques universitaires Saint-Luc participe au test d’un nouveau protocole qui mesure le risque d’intensité et de persistance de la douleur pour améliorer la prise en charge périopératoire (anesthésie) de ces patients et leur procurer un traitement plus adapté.

                  Contact presse : Patricia Lavand’homme
                  MD, PhD, Service d’anesthésiologie et Unité de prise en charge de la Douleur Postopératoire aux Cliniques universitaires Saint-Luc, 02 764 18 97 ou 02 764 18 21, patricia.lavandhomme@uclouvain.be
                  Biographie et sujets de recherche : https://www.researchgate.net/profile/P_Lavandhomme

                   

                  Publié le 13 octobre 2017