Recherche contre le cancer : l’Institut de Duve (UCL) à la pointe

Christian de Duve, Prix Nobel UCL - communiqué de presse

L’UCL célèbre les 100 ans de la naissance de Christian de Duve, ce 2 octobre 2017. Ce professeur de l’UCL est internationalement reconnu, notamment pour son Prix Nobel de médecine et physiologie, reçu en 1974, pour ses recherches sur les lysosomes. Cette année-là, grâce au Prix, il fonda l'Institut de pathologie moléculaire et cellulaire de l’UCL, qui sera rebaptisé Institut de Duve de l’UCL (2007).

Christian de Duve était un penseur et un chercheur hors pair. Cultivé et humble. Quelques semaines avant son décès, il disait de lui « je ne suis pas un génie, je ne suis pas un sage, ni un philosophe... Et je ne suis pas un grand penseur comme certains commentateurs le prétendent. J’ai été simplement, toute ma vie, un chercheur ».

L’une des réalisations de Christian de Duve fut la création de l’Institut de Duve de l’UCL, avec un objectif ambitieux : exploiter les approches multidisciplinaires pour comprendre les maladies et dégager des thérapies : « La révolution biologique est le fruit d’un effort multidisciplinaire. Si l’on veut transformer la révolution biologique en révolution médicale, il faudra sans doute faire le même effort, mais orienté cette fois vers la pathologie et la thérapeutique. Cet effort, seuls les biologistes cellulaires et moléculaires eux-mêmes sont en mesure de le réaliser, car ils sont seuls à posséder les connaissances et les techniques requises. Il faut pour cela qu’ils soient réunis en une masse critique suffisante et qu’ils travaillent en collaboration étroite avec des chercheurs médicaux parfaitement formés. Il faut, en outre, qu’ils disposent de laboratoires bien équipés, d’une assistance technique compétente et de budgets adéquats. »
Parmi les domaines de recherche de l’Institut de Duve, on retrouve les cellules souches, les mécanismes du cancer, l’immunothérapie des tumeurs et l’antibiothérapie. En près de 50 années d’existence, l’Institut de Duve a réalisé de nombreuses premières mondiales et apporté son expertise, notamment dans la lutte contre le cancer. Ses réussites les plus importantes ?

  • Cancer : découverte des antigènes de tumeur (et donc des mécanismes de l’immunité antitumorale) ; découverte de plusieurs mécanismes inhibant la réponse immunitaire vis-à-vis des tumeurs ;
  • Immunologie : découverte de plusieurs cytokines, soit ces protéines régulant le fonctionnement du système immunitaire ;
  • Maladies génétiques : découvertes de gènes dont les mutations sont à l'origine de malformations des vaisseaux sanguins, et élucidation des mécanismes de plusieurs maladies métaboliques. Des stratégies thérapeutiques résultant de ces découvertes sont mises en œuvre, ainsi que de nouveaux procédés de diagnostics médicaux ;
  • Développement embryonnaire : découverte de mécanismes de développement du foie et du pancréas, et grâce à cela, développement de la thérapie cellulaire ;
  • Biochimie – bactériologie : découverte de mécanismes permettant la formation des enveloppes bactériennes. Ces recherches s'inscrivent dans la perspective de l'identification de nouvelles cibles pour l'antibiothérapie.
Quelques chiffres. L'Institut de Duve de l’UCL rassemble près de 300 collaborateurs dont 30 chefs d'équipe. + de 100 doctorants et 50 post-doctorants, provenant d'une 30aine de pays différents, participent aux recherches de l'Institut. Son budget annuel est de 19 000 000 € financés grâce à l'UCL, divers Fonds belges (WELBIO, FNRS, FRIA, Télévie, PAI...), l'Union Européenne, l'Institut Ludwig de Recherche sur le Cancer, la Fondation contre le Cancer, etc.

 

    Infos ?  http://www.deduveinstitute.be/fr
    Qui (presse) ? Jean-Christophe Renauld, prorecteur à la recherche de l’UCL : GSM sur demande
    Emile Van Schaftingen, directeur de l’Institut de Duve de l’UCL : 02 764 75 64, emile.vanschaftingen@uclouvain.be

    Publié le 02 octobre 2017