Projets de recherche du centre Montesquieu (Section politique et administrative)

Comment la connaissance produite lors d’un exercice prospectif influence-t-elle les croyances et la vision du monde des décideurs publics? 
PROMOTEURS • Stéphane Moyson (et Sébastien Brunet, ULiège-IWEPS) 
CHERCHEUR • Rafaël Ritondo, doctorant IWEPS 
FINANCEMENT • IWEPS 
La prospective, en tant qu’outil d’aide à la décision permet¬ tant de créer de la connaissance sur le futur, peut contri¬buer à l’amélioration des politiques publiques. Comment la connaissance produite lors d’un exercice prospectif influence-t-elle les croyances et la vision du monde des participants ? Pour répondre à cette question, le concept d’apprentissage de politique publique est mobilisé, car il permet de faire le lien entre la création de la connaissance, son utilisation et son influence sur les croyances et la vision du monde des acteurs. Notre projet vise à identifier les caractéristiques d’une démarche de prospective qui sont pertinentes pour en comprendre l’impact cognitif sur les participants, notamment mais pas exclusivement, à partir de l’étude des travaux de l’Institut wallon de l’évaluation, de la prospective et de la statistique (IWEPS).

e-D&LIB: Deliberate and Learn in Brussels 
PROMOTEURS • Stéphane Moyson, David Aubin, Christian de Visscher 
CHERCHEUR • Mohamad Amin Alomar, post-doctorant 
INFORMATICIEN • Mohammad Al Saleh
FINANCEMENT • Innoviris, Prospective Research for Brussels
L’apprentissage collaboratif est la dynamique par laquelle les décideurs révisent ou renforcent leurs préférences poli¬tiques au cours du temps suite à l’accumulation d’informa¬tion et d’interactions sociales. Les recherches existantes démontrent qu’un apprentissage collaboratif efficace accé¬lère le développement d’ententes, transforme les relations entre les parties et, en fin de compte, facilite la prise de décision. D&LIB a pour objectif théorique d’analyser et tester les effets de l’apprentissage collaboratif sur la prise de décision délibérative au sein des conseils communaux à Bruxelles. L’objectif pratique du projet consiste à développer, tester et implémenter un logiciel favorisant l’apprentissage collaboratif parmi les conseillers communaux en mobilisant les techniques de cartographie cognitive.

Gestion du risque, savoir scientifique, crise sanitaire et vulnérabilité socio-spatiales: les cas de Montréal et Bruxelles
PROMOTEURS • Nathalie Schiffino-Leclercq, Sébastien Nobert (Université de Montréal-UdeM)
CHERCHEUR •Étienne Tardif-Paradis (UdeM & UCLouvain)
FINANCEMENT •Fonds de recherche du Québec Société et Culture (FRQSC)
La crise sanitaire puis sociale engendrée par la pandémie de Covid-19 touche durement les villes. Lors de la première vague d’infection, Montréal et Bruxelles sont parmi les villes les plus touchées en Occident en termes de mortalité dans les établissements de soins de longue durée. Cette situation illustre les vulnérabilités et inégalités sociales auxquelles certains groupes sociodémographiques sont confrontés en situation de crise, soulignant les lacunes dans la gestion de celle-ci par les autorités publiques alors qu’elles ont eu accès à d’importantes sources de savoir scientifiques en matière de santé. Les lacunes dans la gestion de la crise ne s’arrêtent pas à ce seul groupe sociodémographique. Cette situation amène un questionnement sur les effets de la gestion de crise sur les populations vulnérables et marginalisées, ainsi que sur les causes qui ont motivé les choix des politiques publiques de crise. Est-ce que la gestion de la crise sanitaire et des politiques du risque préexistantes ont exacerbé les vulnérabilités déjà présentes, voire contribué à la création de nouvelles vulnérabilités ? Est-ce que le contexte politique et socio-culturel précédent la crise sanitaire a favorisé des lacunes dans la gestion de la crise à l’endroit des populations vulnérables ? La méthodologie repose sur une analyse politique comparative des cas québécois et belge, et ce, pour déterminer comment cette crise sanitaire peut contribuer à prendre conscience des vulnérabilités urbaines déjà existantes et préparer les sociétés à faire face aux crises futures. 

Implementing gender and intersectional budgeting in Belgium and the European Union
PROMOTEUR • Scott Brenton
CHERCHEUSE • Noémie Evrard
FINANCEMENT • See Fund
Gender and intersectional budgeting is about the state using its financial resources and fiscal policy settings to reduce social inequalities and to achieve equality in the broadest possible terms, albeit cognizant that analysis based solely or mainly on general demographic categories can marginalize many citizens. Over the last few decades the principal focus has been on gender, but increasingly multiple, concurrent, and intersecting inequalities and power imbalances are being considered. Intersectionality is not currently well understood
within the civil service (as shown in Canadian research, which is currently the only civil service with a comprehensive approach, Gender-Based Analysis Plus). How can intersectionality, as well as non-binary conceptions of gender, be represented statistically? Is greater diversity and inclusion within the civil service associated with more effective implementation of gender and intersectional budgeting? How do individual agencies translate central or whole-of-government mandates? Does Belgium’s federal structure facilitate or inhibit (and to what degrees) policy experimentation, coordination, and learning, including relations with the EU?
The research methods include interviews with civil servants and documentary analysis of policy papers, legislation, and budgets.

INFOCONFIN : L'utilisation de l'information dans le choix des instruments: le confinement en Belgique au temps du SARS-CoV-2 
PROMOTEUR • David Aubin
FINANCEMENT • PDR-FNRS 
Le projet INFOCONFIN réalise une étude de cas sur les fondements informationnels des mesures de confinement prises par le gouvernement belge. Il a pour objectif de compléter les théories sur le choix des instruments, alors qu’aucune d’entre elles ne permet d’expliquer à elle seule pourquoi les gouvernements ont adopté un instrument aussi extrême pour atteindre leurs objectifs de lutte contre la pandémie. Sur quelles bases les gouvernements ont-ils pris cette décision ? Comment ont-ils construit leur intime conviction que cette option était la bonne ? Comment ont-ils ensuite légitimé cette décision ? Il s’agira de vérifier si le choix de confiner repose sur au moins une des trois conditions suivantes : (a) le volontarisme du gouvernement dans la quête d’information ; (b) une utilisation instrumentale des connaissances scientifiques couplée à une unité de vue au sein du sous-système ; et (c) la confiance dans l’expertise des agences publiques. Bien qu’autonome, le projet s’inscrit dans un partenariat international plus large avec le Québec (Eric Montpetit, Université de Montréal), la Suisse (Frédéric Varone, Université de Genève), l’Australie (Erik Baekkeskof (Université de Melbourne) et la Suède (Perola Öberg, Université d’Uppsala) et coordonné par E. Montpetit.

Informing regulatory adaptation: using Regulatory Impact Assessments (RIAs) to analyze knowledge-utilization in the policy-making process 
PROMOTEURS • David Aubin (et Eric Montpetit, Université de Montréal) 
CHERCHEUSE • Lise Frehen, doctorante, assistante  
The 21st century is the witness of extraordinary develop¬ments of technologies. In all fields, knowledge is constantly evolving and challenges the existing regulations. These developments create a need for more adaptive governance – a way to facilitate regulatory adaptations following tech¬nological developments. In order to adapt the regulation, policy-makers must gain access to knowledge related to the developments of technologies in all fields. However there still exists a gap for investigation on the link between the nature of the source of information and the regulatory adaptations that stand out of it. The aim of the project is to understand how different sources of knowledge inform the policy-making process that leads to regulatory adaptation. RIAs are used as the main tool to identify the information sources and the kind of use that it made of them. Both Canada and the European Union will be compared.

La managérialisation au guichet : Les effets des réformes administratives sur le pouvoir des juges en Belgique 
PROMOTEURS • Stéphane Moyson, Nathalie Schiffino- Leclercq 
CHERCHEUR • Emilien Colaux, doctorant 
FINANCEMENT • FNRS 
La standardisation par le haut des objectifs de la Justice belge et celle, par le bas, de ses moyens influencent-t-elles le pouvoir discrétionnaire des juges dans l’application de la loi à des situations humaines complexes et multiples ? Des entretiens sont conduits pour com¬prendre comment les juges adaptent leur travail à une telle ‘managérialisation’ de la Justice, tandis que l’analyse de leurs jugements permet d’évaluer l’effet de ces adaptations sur leur pouvoir discrétionnaire. Ce dispositif méthodolo¬gique permet d’examiner si la managérialisation des administrations est effectivement responsable de la transformation des services publics de terrain (‘au guichet’). Cette recherche s’inscrit dans un programme plus large qui a déjà permis la réalisation d’une thèse par Mathias Sabbe sur la managérialisation expérimentée dans les Maisons de Justice.

Le changement organisationnel dans la fonction exécutive en Equateur
PROMOTEUR • Christian de Visscher 
CHERCHEUSE • Maria-Imelda Robalino 
FINANCEMENT • Bourse de coopération au développement UCLouvain 
Le projet vise à mesurer et à comparer les changements dans la structure de la fonction exécutive durant la présidence de Rafael Correa. Il vise ensuite à expliquer la variation des changements de la structure de la fonction exécutive dans les trois périodes de cette présidence.

Locollab: Des réseaux collaboratifs locaux pour mettre en œuvre des politiques urbaines durables
PROMOTEURS • David Aubin, Stéphane Moyson
CHERCHEUSE • Nadège Carlier, doctorante
FINANCEMENT • FRESH (FNRS)
La gouvernance collaborative désigne cette tendance, observable à différents échelons de l’administration, à travailler de manière transversale entre services voire avec des acteurs privés, dans l’espoir de produire des politiques publiques plus pertinentes. Outre le nombre et la diversité des acteurs, la gouvernance collaborative se comprend aussi comme une façon de travailler qui soit moins hiérarchique. Le projet de recherche LOCOLLAB vise à étudier les implications de la gouvernance collaborative pour l’apprentissage collectif, défini comme une compréhension élargie du problème que cherche à résoudre les fonctionnaires, et qui résulte des interactions sociales entre acteurs. L’apprentissage collectif y est mesuré de façon innovante à l’aide de l’élicitation des modèles mentaux. Trois variables propres aux processus de gouvernance collaborative sont étudiées, à savoir la qualité des interactions sociales, la nature délibérative des échanges, et enfin l’échange de croyances. Empiriquement, le projet de thèse étudie huit cas de gouvernance collaborative dans quatre communes européennes (Schaerbeek, Villeurbanne, Salford et Delft). Les données récoltées y sont tant de nature qualitative (entretien et modèle mental) que quantitative (questionnaire).  

Policy advice utilisation by ministerial cabinet advisers 
PROMOTEURS • David Aubin, Marleen Brans, Christian de Visscher 
CHERCHEUR • Pierre Squevin, doctorant 
FINANCEMENT • FNRS 
Ministerial cabinet advisers manage the formulation of public policies through the coordination of inside and out¬side sources of policy advice. How do advisers choose which advice to use when designing public policies? The project investigates the determinants of policy advice utilization by political advisers in ministerial cabinet systems. This question will be addressed by an internationally comparative large-n study of the most representative cases of ministerial cabinet systems: France and Belgium.

Policy feedback, generational replacement, and citizens’ preferences for regionalization. A comparative and qualitative study 
PROMOTRICE • Claire Dupuy 
Do regional governments gain legitimacy from the pro¬cess of regionalization in multilevel contexts? The project studies whether, when and how regional policy-making feeds back into citizens’ preference for the regional level. A comparative research is designed in several national and regional cases and draws from interviews with young and elderly people. The project’s contributions are twofold: first, it adds political socialization by institutions to identity- and utilitarian-based explanations of individual preferences for regionalization; second, it shows that cohorts matter to explain political preferences.

Qualidem - Eroding democracies. a qualitative (re-) appraisal of how policies shape democratic linkages in Western democracies (Work Package 2) 
PROMOTRICES • Virginie Van Ingelgom, Claire Dupuy 
FINANCEMENT • European Research Council Starting Grant 
Le projet Qualidem est un projet interdisciplinaire qui vise à construire des ponts entre les rapports à la politique des citoyens et les changements de l’action publique. Le projet est attentif à deux changements contextuels majeurs rencon¬trés par des démocraties occidentales : la supranationalisation et la néolibéralisation de l’action publique. Dans le cadre de son volet ‘Mapping policies transformations’ (Work Package 2), le projet vise à interpréter les changements des politiques sociales (pensions, santé, politiques d’activation et éduca¬tion) et à développer un cadre théorique capable de saisir quels changements du policy design ont un impact sur les liens démocratiques (participation, confiance, intérêt pour la politique). Les études de cas incluent cinq pays (France, Belgique, Alle- magne, Royaume Uni et Etats Unis). Le volet empirique se base sur la réanalyse des données qualitatives issues de focus groups et interviews individuels comparatifs dans les cinq pays analysés.

REE-Views: Effective & Efficient Responses with literature reViews
PROMOTEURS • Stéphane Moyson, David Aubin (avec le concours de Vincent Caby, IEP Grenoble)
CHERCHEUSE • Chloé Janssen, postdoctorante
FINANCEMENT • Innoviris, Proof of Concept
Les décideurs publics commandent fréquemment, à des cabinets de consultance, des évaluations a posteriori de l’efficacité et du coût des politiques publiques existantes. Cependant, cette forme d’expertise, si elle constitue aujourd’hui l’une des premières sources d’information des décideurs publics, est coûteuse et contribue trop rarement à améliorer les politiques publiques. En effet, une fois qu’elles sont mises en œuvre, les politiques sont peu réversibles. L’objectif du projet est de démontrer la faisabilité d’un procédé, a priori et partiellement automatisé de revue systématique des connaissances sur l’efficacité et l’efficience d’une politique publique.

TROPICO - Transforming into Open, Innovative and Collaborative Governments 
PROMOTRICE • Claire Dupuy 
FINANCEMENT • H2020 
TROPICO is an international research consortium inves¬tigating how public administrations are transformed to enhance collaboration in policy design and service delivery, advancing the participation of public, private and societal actors. It analyses collaboration in and by governments, with a special emphasis on the use of information and communication technologies (ICT), and its consequences from a comparative perspective. The UCLouvain-based team is in charge of the study of the French case.