Les midis littéraires

CULTURE

Une pause de midi poétique, une bulle de mots pour se ressourcer à la mi-journée, un moment de partage et d’écoute. Les midis littéraires de lecture vous proposent de vous évader aux confins des territoires de la littérature, au travers des textes d’auteurs belges et internationaux.

 

3 dates à noter:

Jeu 28/2 de 12h45 à 14h - Koen Peters

Dans le cadre de l’exposition Enjeux de cartes, Koen Peeters présentera son dernier roman De mensengenezer (Le guérisseur d’hommes) (2017). Dans un coin du plat pays où les chemins sont mitoyens et des mots étrangers tissent les histoires, Rémi est destiné à reprendre la ferme parentale. Mais son quotidien est entrecoupé par les visites répétées aux cimetières militaires de Flandre occidentale où l’emmène son oncle Marcel. Traversant le silence, un mystérieux ‘genius loci’ semble imprégner la région, esprit auquel Peeters a donné forme après de longues conversations avec des agriculteurs retraités du Westhoek. Alors que Rémi décide, pour échapper à son destin, de rentrer chez les jésuites, c’est le Congo qui l’appelle, à la recherche des forces invisibles de l’existence et de son identité. Couronné par le prix ECI 2017, De mensengenezer lie étroitement la Première Guerre mondiale, la période coloniale belge et leurs spectres dans la chair des hommes du présent. « Carabouya, carabouya. Alleman moet leven, wit en zwart, carabouya! », ainsi s’ouvre le roman de Koen Peeters.

Présentation en français et en néerlandais, extraits littéraires lus en néerlandais avec traduction française projeté

Lieu : Studio 11

 

Lun 4/3 de 12h45 à 14h : Sylvie Germain

Romancière, biographe, essayiste, Sylvie Germain poursuit depuis 1987 une œuvre littéraire tout imprégnée par les arts visuels. Outre ses essais sur Vermeer, Piero della Francesca ou Georges de La Tour, son univers romanesque se nourrit des œuvres du Caravage, de Velasquez, Giacometti, Klee, Picasso, Bacon, etc., pour réfléchir à ce que l’art signifie en termes de quête d’absolu et de rapport à l’invisible. Comment se tissent les liens dynamiques de cette remarquable femme de lettres iconographe avec les images, c’est ce qui fera l’objet de l’entretien qu’elle accordera au Professeur Myriam Watthee-Delmotte. Ce « Midi littéraire » constitue le vernissage de l’exposition Henry Bauchau parmi les écrivains iconographes (mars - avril 2019).

Lieu : Point Culture

https://www.pointculture.be/agenda/evenement/henry-bauchau-parmi-les-ecrivains-iconographes/

 

Lun 6/5 de 12h45 à 14h : Martin Buysse

Après son premier ouvrage La logique du sang, Martin Buysse nous revient avec un roman intitulé Muzungu, consacré au Rwanda.  Depuis l'assassinat du président de la République, le pays a sombré dans la violence: dans le nord, un mouvement rebelle constitué de réfugiés tutsi a repris son offensive vers la capitale. Partout ailleurs, les Tutsi sont massacrés par des milices hutu à la solde du pouvoir décapité. Kigali, 28 avril. François est debout dans son appartement, face à la porte que viennent de refermer les miliciens. Derrière lui, une femme blessée souffle bruyamment. Ils la lui ont livrée pour s'assurer de sa fidélité à leur cause. Une cause qu'il a embrassée quelques années plus tôt, en Belgique, après s'être lié avec Robert, un Hutu rwandais. Une cause qui parlait de révolution sociale et de peuple majoritaire. Une cause qu'il a défendue par amitié, par idéal, peut-être pour tromper l’ennui. Une cause qui l'a vu, malgré les avertissements de sa sœur Charlotte, rédiger articles et pamphlets anti-Tutsi, à Bruxelles puis à Kigali où il s'est improvisé journaliste. Une cause que le souffle de cette femme lui retourne en pleine figure. Il prend alors une décision qui scellera son destin. Avec ce roman, l'auteur nous raconte l'histoire d'un homme empêtré dans une aventure qui le dépasse et débouchera sur le dernier génocide du XXe siècle

Lieu : à définir

Publié le 21 décembre 2018