Décolonisations

ECR

« Décoloniser, c’est apprendre à voir de nouveau, de manière transversale, intersectionnelle, à dé-naturaliser le monde où nous évoluons, fabriqué par les êtres humains et les régimes économiques et politiques. » (Françoise Vergès)

La décolonisation/désoccidentalisation est ici envisagée comme approche du monde qui prend pour objet le colonialisme, l’impérialisme et le racisme dans ses formes empiriques et discursives. Même si en écho avec la résurgence de spectres coloniaux, nos approches tentent de dépasser le ressassement et de voir comment nos disciplines peuvent désapprendre leurs manières de catégoriser pour entreprendre un véritable décentrement qui valorise d’autres approches pédagogiques et artistiques. Nos

ateliers, conférences, et séminaires tentent de faire dialoguer diverses analyses de pratiques artistiques afin d’offrir des manières alternatives de penser le monde (sud-nord) et la praxis politique en lien avec le néo-colonialisme. Inspirés de Decolonizing University (K. Bhambra & co 2018) et Décolonisons les arts (Cukierman, Dambury, Vergès 2018), nos activités s’organisent autour des questions de diversité, de représentation (stéréotypes), d’épistémologie, de décentrement et de connectivité.

Membres actifs :

Véronique Bragard
Stéphanie Vanasten.

Membres associés :

Idesbald Goddeeris (KULeuven)
Sabrina Parent (ULB)

Séminaires de recherche :

Comics and the Postcolonial